L'Édrulie

  1. Histoire

    Les Edrules sont un peuple dont la société est en pleine évolution. En effet, ce grand peuple de cavaliers a inventé il y a quelques temps la première cavalerie lourde de l'histoire avec une armée composée essentiellement de cataphractaires (comme les Sarmates au IIème siècle). Cette armée originale, déployant des tactiques nouvelles n'a eu aucun mal à traverser les provinces vodanes en battant à plates coutures toutes les légions qui se sont opposées à elle lors de sa grande migration vers l'Ouest devant la pression des Avelars.

    Ainsi les Edrules ont traversé Arada en vivant sur le pays de rapines et de pillages mais sans vraiment mettre la province à feu et à sang. En effet, il semblerait qu'ils avaient dès le début l'objectif de se rendre à Voda (les Deux savent comment) pour la piller et se tailler la part du lion dans la République, ce qui se arriva.

    Au terme d'un long siège, les légions vodanes furent vaincues et la ville tomba aux mains des pillards qui s'en donnèrent à coeur joie. Les combats se poursuivaient pour chaque rue, chaque maison mais les légionnaires désorganisés ne pouvaient tenir. Le Sénat prit la fuite et déménagea dans une ville plus à l'abri. Il n'y eut que le général Flavius Aetius (nom historique afin de rendre hommage à un grand oublié de l'Histoire) qui rassembla les dernières troupes et défendit ardemment le centre de Voda et notamment le Sénat où la légende dira qu'il se battit lui-même, s'accrochant à chaque marche comme s'il était au bord d'un gouffre. Les Edrules, respectueux de tant de courage et diminués car ne pouvant user de leur cavalerie, décident d'offrir à Aetius l'amnistie et une escorte vers les dernières terres vodanes. Le général refusa mais obtient d'envoyer un message au Sénat lui demandant d'accueillir les fiers guerriers Edrules sur leurs terres. En effet, les Zabgards venaient d'arriver et la menace avelarde commençait à se faire sentir.

    Le Sénat suivit alors le coup de génie d'Aetius à contrecoeur et offrit aux Edrules les terres de l'Est de la République en échange de Voda et de la paix. Le chef de guerre Edrule, Bel, accepta et fonda sa ville : Bellures. Il devient alors le premier Roy d'Edrulie et se convertit à la foi des Deux, selon les termes du traité de Voda :

    D’une part, la République Vodane s’engage à céder le territoire s’étendant du Tilus à la rivière Dorée, ce territoire n’étant pas une province mais lui appartenant directement. Le peuple Edrule pourra jouir de toutes les richesses de ce territoire ainsi que du peuple y habitant.

    D’autre part, le peuple Edrule s’engage à lever le siège devant Voda et à se retirer dans ce territoire.

    Le peuple Edrule s’engage également à ce que tout Edrule se convertisse à la Dualité.

    Toute clause n’étant pas respectée rend caduque le traité dans son entité.

    Bel Ier commence donc à organiser son royaume comme un royaume féodal en nommant les anciens chefs de clan barons de telle ou telle région. Simplement, afin d'éviter les troubles et les conspirations contre son pouvoir encore chancelant, il ne détermine pas les frontières entre les régions, laissant les barons se quereller entre eux…

    A l'arrivée des Avelars, les Edrules sont la force militaire la plus puissante d'Occident. Ils tardent néanmoins à se mettre en ordre de marche. La grande armée Edrule menée par Bel Ier intervient enfin pour casser le siège de Zlatv mais ils ont sous-estimé les Avelars. En effet, ces derniers ont déployé un fantastique réseau d'éclaireurs et de coursiers autour de leur armée et sont au courant des mouvements édrules dès leur mise en branle. Les Avelars lèvent alors le siège et vont tendre une embuscade aux Edrules qui se voient infliger leur première défaite. Le paroxysme de la bataille fut le duel entre la garde de Bel Ier et le clan du Khan ; les deux chefs se défiant du haut de leur monture. Oblah Khan ficha son sabre dans la poitrine de son adversaire qui eut juste le temps d'empaler le chef des clans avelars sur sa lance. Ainsi, les deux seigneurs de guerre, rivaux de toujours se suivirent dans la mort, mettant fin à la bataille et aux avancées avelardes, les clans se divisant pour mener leurs propres attaques sporadiques.

    Ainsi Bel II, le fils du héros édrule, monta sur le trône à l'âge de dix-huit ans ; à la tête d'un pays en pleine réforme sociale (sédentarisation, féodalisme) mais néanmoins la puissance continentale montante. Certains disent que paradoxalement, les Edrules sont l'espoir des peuples civilisés! Il faudrait pour cela qu'ils arrivent à régler leurs querelles et à éviter la guerre civile qui a l'air imminente.

  2. Le peuple Edrule et son organisation

    A la base peuple de nomades guerriers, les Edrules se sont parfaitement adaptés à leur sédentarisation et à leur nouveau royaume. La création d'une armée à tout naturellement induit une hiérarchisation, et le partage des terres une répartition du pouvoir. Les membres des différents clans étant considérés comme la noblesse de ce nouveau royaume.

    Le territoire attribué aux Edrules est divisé en quatre baronnies issues des anciens clans

  3. Les 5 clans devenus baronnies

    1. Le clan Rejlord

      Clan des rois depuis la fondation du royaume son emblème est le dragon d'argent couronné.

      Ce peuple à la tradition très dure forme l'élite des combattants édrules et la Garde Rejlord constitue l'atout majeur dans la main du roi. Pour cela, une taxe spéciale, appelée la belle taxe, est demandée aux autres clans afin de d'assurer l'entretien de cette garde.

      Le Roi dirige directement les nouveaux édrules (anciens paysans vodans) tandis que son Drake (anciennement chef des guerriers) est appelé Seigneur des seigneurs et gère les anciens édrules tout en ayant le commandement de la Garde Rejlord.

       Chef actuel : Bel II, fils de Bel Ier ; Drake : Kyriel, fils de Celeb

    2. Le clan Fragorn

      Le clan de la terre, le dragon au marteau.

      Allié traditionnel des Rejlords, ils sont fiers et de merveilleux artisans. Les armures Fragorns sont les plus réputées du royaume. Leur frontière Ouest leur permet de se tourner vers le commerce. Ils ont également hérité de la terre la plus fertile en remerciement de certains « services » aux Rejlords disent certaines mauvaises langues... Mais la répartition des terres se fit au sein du conseil des chefs de l'époque, et aucun n'émit d'avis négatif sur cette dernière. Le clan Fragorn est désormais le plus riche et pèse beaucoup sur la politique Edrule.

      Il y a maintenant quelques années, la baron Carlin est devenu le fils adoptif de la baronne Kélé des Mantis. A la disparition de cette dernière, il est ainsi devenu l'homme le plus puissant d'Edrulie en étant à la tête de deux baronnies. Il a depuis rassemblé ces deux baronnies en un comté et fondé sa capitale comtale de Metor.

      Les actions du comte Carlin font toujours l'objet de beaucoup d'attention car avec sa nouvelle épouse, Sola Liviani, chef de la plus importante famille Vodane, il ne fait plus aucun doute que Carlin a l'appui des Vodans et que certains de ces derniers aimeraient bien récupérer les terres qu'ils ont donné aux Edrules.

       Baron : Carlin, fils de Metor (mort lors de la bataille contre les Avelars) ; Drake : Kerfann

    3. Le Clan Mantis

      Représenté par un dragon de feu.

      Le plus contestataire, le plus intriguant, et en même temps le plus "civilisé" et le plus astucieux de tous clans. Dans le port au pied de la forteresse de Vénélé, se trouvent les tavernes les plus prisées. Vénélé est décrite comme étant la plus belle des quatre forteresses : son allure est bien moins austère, les maisons multicolores lui donnent l'aspect d'un magnifique bouquet de fleurs. Surtout quand on vient de la mer et qu'elle paraît sortir de nulle part. Les terres attribuées aux Mantis sont, ressources de la mer mise à part, les plus pauvres : une grande partie des terres est très aride et on y pratique beaucoup la culture de l'olivier, mais aussi de la vigne. Les Mantis ont donc dû s'adapter, ce qu'ils ont réussit en un temps record : les vins provenant de leurs terres, au départ bien moins cotés que ceux provenant des terres Fragorns, commencent à leur faire concurrence sur les territoires extérieurs. Ainsi un commerce très lucratif commence à s'installer, bien que gêné par les activités pirates.

      Les Mantis se sont très rapidement alliés aux Zlatvs, rapprochés par leur goût du luxe. Mais depuis que l'ancienne baronne Kélé a tenté d'assassiner une prêtresse Zlatv, les relations sont bien plus tendues?

       Baron : Carlin depuis la disparition de Kélé ; Drake : Tiréon

    4. Le clan Valank

      Le Dragon à sabots de cheval.

      Le plus discret des clans. Bien qu'ayant des terres peu propices à l'agriculture de par la proximité des montagnes (le sol est souvent rocailleux et la végétation, en hiver, est quasiment inexistante). La présence de mines de fer et de charbon est le trésor accordé au Valanks. Un commerce s'est donc naturellement installé entre les terres Fragorns et Valanks : les uns bénéficient des matières premières indispensables à la forge, en échange de fourrage pour les chevaux l'hiver, de blé et d'autres denrées. Malgré la présence des mines sur son territoire, le clan Valank reste le plus austère, celui qui rentabilise le moins les ressources de son territoire : est-ce parce que leurs yeux sont en permanence tournés anxieusement vers l'Est ? L'élevage des chevaux reste leur force, les plus beaux étalons de la cour de Bellures, proviennent des élevages Valanks, dont les chevaux se vendent une fortune. Bien qu'en partie sédentarisés, beaucoup de Valanks ont conservé leurs habitudes de nomades : ils laissent les montagnards originels gérer les mines, et ne s'en soucient guère. Leurs traditions sont restées les mêmes depuis le Grand Départ. Contrairement à d'autres clans où le métissage commence à apparaître ici et là, les Valanks sont très protectionnistes.

      En effet, toute la tradition Valank est fondée sur le concept de famille. Les Valanks sont prêt à tout pour protéger ceux qu'ils considèrent comme leur famille mais il faut le mériter !

       Baron : le vieux Morle, dit le Colosse, auquel sa fille Soléné devrait bientôt succéder.

    5. L'ordre Serki

      Le dragon à la plume

      L'Ordre Serki est un ordre de sages. Son but est d'acquérir le maximum de connaissances afin de pouvoir les mettre au service de l'Edrulie ; Cet Ordre est uniquement composé de femmes qui sont soit les filles d'anciennes Serkis "placées" dans d'autres baronnies ou bien des femmes prometteuses qui sont recrutées sur leurs compétences. Les liens qui unissent entre elles les Serkis sont très forts, et parmi elles les secrets semblent bien gardés.

      Outre leur soif de savoir, les Serkis réalisent également toutes sortes de missions spéciales pour le compte de leur Ordre aux objectifs obscurs. L'Ordre entretient donc une garde de 200 guerrières menées par la fille de la chef de l'ordre : Classivi

       Chef de l'ordre : Amel, cette grande femme commence à se faire vieille mais tout le monde dans le royaume respecte celle qui a déclenché le Grand Départ ; Drake : Classivi


© 2009-2017 - Tous droits réservés